L’aide-soignant(e) exerce son activité sous la responsabilité de l’infirmière, dans le cadre du rôle propre dévolu à celui-ci. Dans ce cadre, l’aide-soignant(e) réalise des soins liés aux fonctions d’entretien et de continuité de la vie visant à compenser une perte d’autonomie de la personne.

Son rôle s’inscrit dans une approche globale de la personne soignée et prend en compte la dimension relationnelle des soins.

L’aide-soignant(e) peut exercer son activité dans le domaine hospitalier public ou privé (médecine, chirurgie, soins de suites, maternité, consultation…), les maisons de retraite, EHPAD, les établissements de psychiatrie ou dans le domaine associatif, soins a domicile, hospitalisation à domicile, centres d’auto-dialyse…

Il (elle) participe, dans la mesure de ses compétences et dons le cadre de sa formation, aux soins infirmiers préventifs, curatifs ou palliatifs.

Parmi le personnel de santé, l’aide-soignant est sans doute la personne la plus proche des malades. Il assure l’hygiène et le confort physique et moral des patients et contribue à leur bien-être. Il dispense des soins sous la responsabilité de l’infirmier et en collaboration avec ce dernier.

Au quotidien, l’aide-soignant aide les patients à faire leur toilette, se lever, s’habiller, se nourrir et les accompagne dans leurs déplacements si nécessaire. Il prépare les chariots des repas en respectant les consignes. Son travail comporte des tâches d’entretien courant, comme le nettoyage et le rangement des chambres, le changement de la literie et du linge.

Enfin, il aide l’infirmier à la réalisation de certains soins : prépare le patient pour des pansements, met à disposition du matériel, aide au premier lever d’une personne opérée…

  • Établissements de santé publics et privés
  • Maisons de retraite
  • Service de soins …

Après 3 ans d’exercice dans le secteur hospitalier ou médico-social, un aide-soignant peut se présenter au concours d’entrée des Instituts de Formation en Soins Infirmiers (I.F.S.I) afin de préparer le diplôme d’infirmier.

Pour se présenter aux épreuves, le candidat doit être âgé au moins de 17 ans à la date de l’entrée en formation (aucune dispense d’âge n’est accordée, et il n’est pas prévu d’âge limite supérieur).

Attention : Les conditions d’admission et le déroulement des études est différent en fonction du niveau de formation obtenue au moment de l’inscription.

La rentrée a lieu la première semaine de septembre et la formation se termine la première semaine de juillet.

  • Le coût:

L’élève doit acquitter des frais pédagogiques et des frais de blouses.

  •  Financement :

Toute personne peut suivre la formation, y compris les personnes bénéficiant d’une prise en charge « pôle emploi » ou d’une promotion professionnelle. Possibilité de demande de bourse au Conseil Régional.

La formation ne peut pas être faite en contrat de qualification.

  • L’association AESCFIVL des élèves aide-soignant(e)s:

Elle a pour objet de :

  • Développer pour les aide-soignant(e)s de l’IFAS Valentine Labbé des possibilités d’accès aux activités professionnelles et culturelles complémentaires à la formation initiale (ex : voyage d’études).
  • Participer à la promotion de l’IFAS.

INSCRIPTION

Vous pouvez télécharger les différents documents ci-dessous relatifs à l’inscription au concours d’entrée en Institut de Formation Aide-Soignant(e) en cliquant sur les icônes PDF correspondantes.