Participant à différentes actions, notamment en matière de prévention, d’éducation à la santé et de formation ou d’encadrement, l’infirmier(e) dispense au patient des soins sur prescription ou conseil médical, ou en application du rôle propre qui lui est dévolu.

L’exercice professionnel est possible dans les établissements d’hospitalisation publics, privés à but lucratif et privés à but non lucratif (exemple : centre anti-cancéreux).

Il est également possible d’exercer dans des collectivités territoriales, le milieu associatif, les ministères.

Enfin l’infirmier(e) peut exercer en libéral ou dans le monde de l’entreprise.

Les spécialisations : infirmier(e) anesthésiste ( grade de master), infirmier(e) de bloc opératoire, infirmier(e) puéricultrice, cadre de santé.

Pour se présenter aux épreuves, le candidat doit :

  • être titulaire du baccalauréat ou d’un titre équivalent,
  • être en terminale,
  • être aide-soignant ou auxiliaire de puériculture et avoir travaillé 3 ans au minimum.

Elle se fait sur concours dans l’Institut de Formation en Soins Infirmiers.

Les épreuves de sélection sont au nombre de trois :

  • deux épreuves d’admissibilité :

1. une épreuve écrite sur l’étude d’un texte

2. une épreuve de tests d’aptitude de 2 heures

Pour être admissible, le candidat doit obtenir un total de points au moins égal à 20/40 aux deux épreuves. Une note inférieure à 8/20 à l’une de ces deux épreuves est éliminatoire.

  • une épreuve d’admission :

3. entretien avec trois personnes.

Les titulaires du DEAS et du DEAP bénéficient d’un examen écrit spécifique d’admission.

Un quota d’admission fixant le nombre de places en 1ère année est défini chaque année.

Attention : Une mise à jour des vaccinations est requise pour exercer cette profession et peut s’étaler sur plusieurs mois.

La durée de formation est de 3 ans (6 semestres de 20 semaines, 4200 heures sur la base de 35 heures par semaine) répartis en :

  • formation théorique : 2100 heures (cours magistraux 750 h, travaux dirigés 1050 h (obligatoires) et travail personnel guidé 300 h) ;
  • formation clinique : 2100 heures (obligatoire).

On distingue 4 types de stage :

  1. soins de courte durée
  2. soins en santé mentale  et en psychiatrie
  3. soins de longue durée et soins de suite et de réadaptation
  4. soins individuels ou collectifs sur des lieux de vie.
  • Le statut:

La formation s’inscrit dans l’architecture Européenne des études supérieures et permet aux étudiants de se voir délivrer conjointement au Diplôme d’Etat le grade de Licence.

  • Le coût:

L’étudiant doit acquitter des frais pédagogiques (identiques à ceux de l’Université) la cotisation à la sécurité sociale étudiante, les frais de blouses.

  • Les bourses:

A l’IFSI, les étudiants peuvent bénéficier d’une bourse d’étude qu’ils demandent sur le site de la région ARRESS du Nord Pas de Calais.

  • Autres aides:

Les étudiants de l’IFSI bénéficient lors des stages d’indemnités et du remboursement des frais de déplacement.

  • L’Association des étudiants  « AESCFIVL »:

C’est une association instaurée au sein de l’IFSI.

Elle a pour objet de :

  • Développer pour les étudiants en soins infirmiers de l’IFSI Valentine Labbé, les possibilités d’accès aux activités professionnelles et culturelles complémentaires à la formation initiale (ex : voyages d’études)
  • Participer à la diffusion et à la promotion de l’IFSI.

INSCRIPTION

Vous pouvez télécharger le dossier d’inscription au concours d’entrée en Institut de Formation en Soins Infirmiers en cliquant sur l’icône PDF ci-dessous.